JO 2024 : La Chine enverra à Paris onze nageurs contrôlés positifs il y a trois ans
Autres sports

JO 2024 : La Chine enverra à Paris onze nageurs contrôlés positifs il y a trois ans

La sélection chinoise pour les Jeux Olympiques de Paris en natation a été annoncée mardi, avec une liste de 31 nageurs. Parmi eux, 11 sportifs ont déjà été testés positifs à la trimétazidine en 2021, un produit susceptible d’améliorer les performances.

Ces athlètes avaient été blanchis par l’Association mondiale antidopage (AMA), qui avait jugé que ces cas étaient dus à une contamination alimentaire plutôt qu’à un dopage intentionnel. Les concentrations détectées dans leurs échantillons d’urine étaient trop faibles pour suggérer une prise délibérée.

Toutefois, cette décision de l’AMA a suscité des controverses. L’agence américaine antidopage (Usada) a accusé l’organisation internationale de dissimulation et de laxisme face au dopage. Selon Usada, il y aurait eu un « maquillage au plus haut niveau » chez l’AMA concernant ces affaires.

L’AMA se défend en affirmant que tous les tests positifs sont survenus simultanément et présentaient des niveaux uniformément bas de trimétazidine. De plus, elle souligne que les nageurs incriminés résidaient au même endroit lors des contrôles, ce qui renforce la thèse d’une possible intoxication collective via la nourriture consommée.

Parmi les noms notables figurent Zhang Yufei, spécialiste du papillon et double médaillée d’or aux Jeux Olympiques de Tokyo, ainsi que Wang Shun, champion olympique du 200m quatre nages. Ces sélections posent question quant à l’intégrité du processus anti-dopage et risquent d’alimenter le débat durant la compétition parisienne.

Cette situation met également en lumière les différences d’interprétations entre agences nationales et instances mondiales autour des règles antidopage. Elle pourrait influencer la perception publique des performances des nageurs chinois lors des prochains JO.

En somme, alors que Paris se prépare à accueillir le monde entier pour cet événement sportif majeur, le dossier sensible du dopage refait surface avec cette annonce controversée parmi la communauté internationale de natation.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer