Football - Cameroun : Deux staffs accueillent les joueurs, le conflit persiste entre la Fédération et le Ministère
Football

Football – Cameroun : Deux staffs accueillent les joueurs, le conflit persiste entre la Fédération et le Ministère

Le rassemblement des Lions indomptables ce dimanche a été marqué par une situation pour le moins inédite. Deux staffs, l’un mandaté par la Fédération Camerounaise de Football et l’autre par le Ministère des Sports, se sont présentés à l’hôtel Hilton pour accueillir les joueurs. Cette dualité n’est que le reflet d’une guerre ouverte entre les deux entités dirigeantes du football camerounais.

Samuel Eto’o, président de la fédération, avait auparavant annoncé un staff mixte en réponse aux tensions avec certaines personnalités du ministère. Cependant, Narcisse Mouelle Kombi, le ministre des sports, ne semble pas prêt à renoncer à ses prérogatives.

La surprise fut grande lorsque Benoît Angbwa s’est vu interdire de régler les frais d’hébergement au profit des joueurs. « Tout était géré depuis dix heures du matin », s’indignait-il dans une vidéo qui témoigne de son désarroi face à cette prise en charge déjà orchestrée par le ministère.

Chaque camp tentait ensuite de rallier les joueurs à sa cause dès leur arrivée à l’hôtel, créant ainsi une confusion quant à qui serait responsable de la suite des événements. Les membres affiliés à Eto’o ont finalement quitté les lieux avant minuit, non sans avoir exprimé leur frustration.

L’absence d’une décision claire au sommet de l’État laisse planer un voile d’incertitude sur la gestion future des Lions indomptables. Alors que Paul Biya pourrait résoudre rapidement cette crise grâce à son autorité, rien ne bouge et on ignore comment Marc Brys et ses joueurs vont pouvoir se préparer efficacement pour leurs prochains matchs.

On attend maintenant la réaction d’Eto’o face à ce bras de fer institutionnel. Connu pour ne pas rester passif, il devrait bientôt faire entendre sa voix dans cet affrontement qui perturbe gravement la sérénité nécessaire au bon fonctionnement de l’équipe nationale camerounaise.

Cette querelle intervient alors que les éliminatoires pour la Coupe du monde 2026 approchent et met en péril non seulement la préparation sportive mais aussi logistique : équipements et matériel doivent être fournis pour assurer un stage adéquat aux Lions indomptables. La question demeure : quelle sera l’issue de ce conflit ?

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer