Les stades de l’Euro 2024
Lire Aussi

Les stades de l’Euro 2024

Le programme de l’été va être chargé avec en point d’orgue pour les fans de football, le championnat d’Europe 2024 tenu en Allemagne. Après une édition 2020 quelque peu atypique et historique, la compétition retrouve une organisation habituelle avec un seul pays hôte. Les résultats de l’Euro 2024 vont néanmoins animer le continent tout entier et l’Allemagne se prépare à revêtir ses plus beaux habits pour sa Mannschaft mais également, pour les autres sélections. 

Entre les équipementiers, les camps de base et les stades hôtes, ce genre de compétition a tendance à intéresser au-delà même du sportif. C’est la force du football. 

Nous mentionnerons ci-dessous les stades par leur nom commercial mais attention, l’UEFA utilisera d’autres termes durant l’Euro puisqu’elle n’autorise la nomenclature liée au naming lors de ses compétitions. 

Allianz Arena – Munich 

On ne la présente plus. Depuis son inauguration en 2005, l’Allianz Arena reste l’un des stades les plus impressionnants qui soient sur le Vieux Continent. Tout a été bien pensé, des parkings aux accès et également à l’intérieur, avec une expérience unique lors des rencontres du Bayern ou en l’occurrence, internationales. 

Deutsche Bank Park – Francfort 

Érigé en 1925, ce stade a subi maintes et maintes transformations pour rester au fil du temps, une référence nationale. Cinq rencontres y sont programmées (46 000 places) dont un alléchant Suisse – Allemagne le 23 juin. 

La région du Rhin et de la Ruhr en place

Région dense qui intègre la dorsale européenne, elle est réputée pour abriter des millions d’habitants et surtout, un territoire ô combien dynamique d’un point de vue industriel. Cette région n’est clairement pas la plus belle d’Allemagne mais en direction du sud, la ville de Cologne clôture ce bassin et permet aux spectateurs présents sur place de découvrir une ville animée avec notamment, sa cathédrale. Cette dernière est le monument le plus visité d’Allemagne chaque année et le stade voisin, le RheinEnergie Stadion, accueillera plusieurs rencontres de poules ainsi qu’un huitième de finale. 

Plus au nord, le stade de Düsseldorf – la Merkur Spiel-Arena – sera un grand lieu de fête. Dans une enceinte qui est récemment entrée dans l’histoire pour une rencontre de handball, la ville connue pour son côté festif va chérir la réception de cet Euro. 

Même son de cloche au bord de la Ruhr avec deux villes qui sentent bon le football et qui ont pris l’habitude de se détester au fil des âges pour des raisons évidemment liées au ballon rond. Gelsenkirchen et sa Veltins Arena, antre d’un club de Schalke 04 en grande difficulté, reste une enceinte ultra-moderne et faite pour les rencontres internationales. Pour preuve, elle avait déjà accueilli un quart de finale de la Coupe du monde 2006 organisée outre-Rhin. 

En conclusion pour cette région dense, Dortmund sonne comme le cœur culturel local. Le Signal Iduna Park et son fameux Mur Jaune lors des rencontres du BVB sera peut-être moins impressionnant qu’à l’accoutumée à cause des normes UEFA mais nul doute que l’ambiance sera au rendez-vous, notamment pour la demi-finale prévue ici-même le 10 juillet. 

Olympiastadion – Berlin 

Antre gigantesque (70 000 places) qui s’apprête à accueillir la finale du prochain Euro, l’Olympiastadion a toujours été lié à de prestigieuses rencontres sportives outre-Rhin. Les Bleus espèrent y laver l’affront de 2006 et la terrible finale perdue face à l’Italie. 

Pour les touristes, la capitale allemande sonne toujours comme une escapade de choix et un excellent moment passé dans une cité qui n’a parfois, rien d’une capitale européenne. 

Volksparkstadion – Hambourg 

Pas de problème au niveau de la nomenclature : le stade d’Hambourg a retrouvé son nom originel ! Comptant parmi les neuf stades (sur dix) à avoir accueilli des rencontres du Mondial 2006 et du prochain Euro, l’enceinte du HSV est considérée comme l’une des plus agréables en Europe. Jonché en bordure du plus grand parc d’une ville très agréable, le Volksparkstadion accueillera notamment un quart de finale le 5 juillet. 

Red Bull Arena – Leipzig 

À elle seule, cette enceinte va marquer l’histoire. Pour le premier Euro organisé au sein de l’Allemagne réunifiée, Leipzig va devenir la première ville de l’ancienne RDA à accueillir une rencontre continentale du genre. 

MHP Arena – Stuttgart

Enceinte des plus élégantes (54 000 places), elle vibre au rythme des exploits de Stuttgart en Bundesliga cette saison. Les visiteurs pourront découvrir le musée Mercedes adjacent mais surtout, un quart de finale le 5 juillet prochain ! 

Bouton retour en haut de la page
Fermer