Athlétisme : La marathonienne kényane Sarah Chepchirchir suspendue pour huit ans
Autres sports

Athlétisme : La marathonienne kényane Sarah Chepchirchir suspendue pour huit ans

L’athlétisme mondial est secoué par une nouvelle affaire de dopage. La marathonienne kényane Sarah Chepchirchir, âgée de 39 ans, vient d’être suspendue pour huit longues années suite à un contrôle positif à la testostérone. Cette annonce a été faite mercredi par l’Unité d’intégrité de l’athlétisme (AIU), marquant ainsi le deuxième écart de conduite de la sportive.

La carrière de Chepchirchir, qui avait brillamment remporté le marathon de Tokyo en 2017, se trouve donc gravement entachée. Elle avait déjà subi les foudres des instances antidopage avec une première suspension s’étalant du 6 février 2019 au 5 février 2023 pour des irrégularités dans son passeport biologique.

Le dernier incident en date concerne sa participation au marathon de Chonburi, en Thaïlande, où elle avait terminé deuxième en novembre 2023. Les analyses ont révélé la présence dans son urine de traces de testostérone exogène, mettant définitivement fin à ses espoirs de compétition pour les prochaines années.

Sa sanction prend effet immédiatement et court jusqu’en décembre 2031. Tous ses résultats obtenus lors du marathon incriminé sont annulés. Une chute vertigineuse pour celle qui avait également conquis les 20 kilomètres de Paris en 2011 et 2013.

Les experts et amateurs d’athlétisme seront sans aucun doute déçus par cette triste tournure des événements, témoignant une fois encore des difficultés persistantes liées au dopage dans ce sport.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer