Escrime : Ysaora Thibus contrôlée positive à l'ostarine et risque jusqu'à 4 ans de suspension
Autres sports

Escrime : Ysaora Thibus contrôlée positive à l’ostarine et risque jusqu’à 4 ans de suspension

L’escrimeuse française Ysaora Thibus, espoir de médaille pour les Jeux Olympiques de Paris 2024, a été suspendue provisoirement par la Fédération internationale d’escrime. La raison ? Un contrôle antidopage positif à l’ostarine effectué le 14 janvier dernier lors du challenge international de Paris.

L’International testing agency (ITA) a confirmé que l’échantillon prélevé sur Thibus contenait de l’ostarine, un modulateur des récepteurs androgènes interdit depuis plus d’une décennie. Cette substance est souvent comparée aux stéroïdes en termes d’effets sur la performance sportive.

La présence d’ostarine dans le corps de l’athlète pourrait lui coûter cher : jusqu’à quatre ans de suspension sont envisagés. Ce n’est pas une première dans le monde du sport ; plusieurs athlètes ont déjà été épinglés pour usage similaire, tels que Thiago Braz, champion olympique à la perche, ou Tim Agaba, ancien rugbyman.

Il reste maintenant à voir quel sera le verdict final concernant Ysaora Thibus et comment cela affectera sa carrière ainsi que ses chances aux prochains Jeux Olympiques. Une chose est sûre, cette nouvelle secoue le monde de l’escrime et met en lumière les défis constants liés au dopage dans le sport professionnel.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer