Foot | Ligue 1 : Pablo Longoria et Stéphane Tessier en visite chez McCourt Global, la firme du propriétaire de l'OM
Football

Foot | Ligue 1 : Pablo Longoria et Stéphane Tessier en visite chez McCourt Global, la firme du propriétaire de l’OM

En milieu de semaine, Pablo Longoria et Stéphane Tessier, les deux figures de proue de l’Olympique de Marseille, ont effectué un déplacement éclair sur la côte Est américaine pour échanger avec les représentants de Frank McCourt. Ce dernier, propriétaire de l’OM, était absent.

Au cours des discussions avec le club saoudien d’Al-Hilal concernant le transfert de Renan Lodi, initié par le conseiller stratégique Medhi Benatia, Longoria a exigé que le montant total de la transaction atteigne 25 millions d’euros. Cette somme devait être communiquée au clan McCourt, peut-être pour impressionner un propriétaire réputé énigmatique.

Selon les informations du journal L’Équipe, le transfert de Renan Lodi représente 23 millions d’euros, plus potentiellement deux autres millions en bonus, dont les conditions d’activation restent inconnues. Sur ces 23 millions, l’Atlético de Madrid récupérera environ 8 millions d’euros. Rappelons que l’OM avait investi 13 millions d’euros pour acquérir Lodi en juillet dernier.

La direction de l’OM a été conviée aux États-Unis pour une réunion avec les conseillers de McCourt. Cette rencontre est décrite comme une réunion trimestrielle ordinaire par l’entourage des dirigeants. L’objectif était de faire le point sur la situation globale du club, après les récents changements dans la structure dirigeante de l’OM, avec les départs de Javier Ribalta et de Pedro Iriondo.

Curieusement, McCourt n’était pas présent aux États-Unis pour cette réunion. Il participait au forum économique mondial de Davos, en Suisse. Depuis l’élimination de l’OM en Ligue des Champions en août dernier, la surveillance des finances du club a été renforcée, notamment par le gendarme financier du football français, la DNCG.

En réponse aux contraintes financières, l’OM a adopté une approche prudente lors du mercato, privilégiant des recrues moins coûteuses. Un audit des risques sociaux, financiers et managériaux a été mené à la Commanderie fin 2023. De plus, l’OM a opté pour le recours à des prestataires pour l’embauche de cadres, comme Medhi Benatia et le recruteur Ali Zarrak, démontrant une gestion plus circonspecte.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer